Auteur Maximiliano Duran

Leçon 9

appuyer sur le bouton en vert pour écouter les voix

DIALOGUE 6

Imatataj rurachkanki

Personne 1 : yau Oscar, imatataj rurachkanki ?
eh! Oscar, qu’es-tu en train de faire ?
Personne 2 : asichkani, jamja ?
je suis en train de rire, et toi ?
Personne 1 : rikuchkani runa rimajta
je suis en train de regarder la personne qui parle
Personne 2: imamantataj rimachkanku,
de quoi sont-ils en train de parler ?
Personne 1 : kai iskai mamakuna rimachkanku, imainam papata yanukunamanta
ces deux dames sont en train de parler de la manière de cuisiner la pomme de terre
Personne 2 : mamaija yanukun aslla yakuwan
ma maman cuisine avec peu d'eau

Vocabulaire

yau eh vous!
yanukunamanta la manière de cuisiner
imainam comment
mamaija ma maman
aslla peu
yaku eau
achka beaucoup
yakuwan avec l'eau
runa personne
wawa enfant
rikuchkani je suis en train de regarder

Verbes

  • rikuy : voir (racine: riku)
  • llamkay : travailler
  • yanukuy : cuisiner

Exercices :

Exercice 1 : Conjuguer ces verbes au présent


Exercice 2 : Conjuguer ces verbes au présent progressif (ex: je suis en train de manger)

Structure :

Regle

Règle 46 : Le suffixe «» rajouté à la racine d’un verbe converti le verbe en substantif, «à celui qui fait l’action».

Exemple :
  • rimaJTA : à celui qui parle
  • TakiJTA :  à celui qui chante
  • ruraJTA : à celui qui travaille
  • kuyaJTA : à celui qui aime

Observer l'utilisation au présent de l'indicatif, progressif, du suffixe «»
rikuchkani runa rimajta : je suis en train de regarder la personne qui parle
rikuchkani runa asijta : je suis en train de regarder la personne qui rit


Exercice 3 : En suivant la même structure, compléter avec les verbes entre parenthèses et donner sa traduction

Regle

Règle 47 : Comme en français, l’adjectif précède toujours le substantif.

Exemple :
  • taksa : petit
  • taksa wasi : petite maison.


Quelques adjectifs :
  • taksa : petit (e)
  • jatun : grand (e)
  • ruyru : ronds
  • uytu : oval( e)
  • aslla : peu
  • achka : beaucoup


Observer la structure des phrases suivantes construites à partir des deux mots en parenthèses : Voir la position de l’adjectif taksa : ( petit) et la concordance au pluriel donnée par le suffixe kuna

Exemples :
(iskai, mama) :
kai iskai mamakuna : ces deux dames
kai iskai taksa mamakuna : ces deux petites dames
(kimsa, taita) : 
kai kimsa taitakuna : ces trois messieurs
kai kimsa taksa taitakuna : ces trois petits messieurs


En suivant la même structure, compléter avec les mots entre parenthèses :

  • (pichja, taita) :
  • (tawa, kiru) :
  • (juk, uma) : kai juk uma : cette tête (remarque : au singulier on ne rajoute pas le suffixe kuna)
  • (juk, ruyru uma) : kai juk ruyru uma : cette tête ronde
  • (iskai suytu ñawi) :
  • (kimsa wasi) :
  • (chunka wawa) :
  • (juk wasi) :
  • (juk sumaj wasi) :

Regle

Règle 48 : Le suffixe "namanta" ajouté à la racine d’ un verbe signifie " la manière de ", " la façon de" (l’action donnée par le verbe)

Exemples :

  • yanukuNAMANTA : la manière dont on cuisine
  • asiNAMANTA : la manière dont on rit
  • rantipakuNAMANTA : la manière dont on achète
  • kuyaNAMANTA : la manière dont on aime
  • llamkaNAMANTA : la manière dont on travaille
  • rimaNAMANTA : la manière dont on parle
  • puriNAMANTA : la manière dont on marche


Structures :
  • (Yanukuy) rimachkanku, imainam yanukunamanta : en train de parler de la manière dont on cuisine
  • (takiy) rimachkanku imainam takinamanta :  en train de parler de la manière dont on chante
  • (puriy) rimachkanku imainam purinamanta : en train de parler de la manière dont on marche


Exercice 3 : En suivant la même structure, compléter avec les verbes entre parenthèses

  • (asiy) ...
  • (mikuy) ...
  • (rantipakuy) ...
  • (rantiy) ...
  • (kuyay) ...
  • (1lamkay) ...
  • (rimay) ...
  • (puriy) ...

LE VERBE KAY EN MODE INDICATIF PROGRESSIF

Structure :

Regle

Règle 49 : Conjugaison du verbe KAY au mode indicatif.
On utilise le même suffixe que pour les autres verbes. On peut alors le traduire comme une forme accentuée du verbe être :"je suis moi" ou  «c'est moi».

  • ñoja kaCHKANI : c'est moi (je suis moi)
  • jam kaCHKANKI : ...
  • pai kaCHKAN : ...
  • chai KACHKAN : ...
  • ñojanchik kaCHKANCHIK : ...
  • jamkuna kaCHKANKICHIK : ...
  • paikuna kaCHKANKU : ...
  • chaikuna kaCHKANKU : ...


Exercice 4 : Construire des phrases selon les modèles suivants:
  • (kachkani yachachij)- Ñoja kachkani yachachij : c'est moi qui suis l'enseignant
  • (kachkanki yachachij)- jam kachkanki yachachij : c'est toi qui es  l'enseignant,


Exercice 5 : En suivant la même structure, compléter avec les verbes entre parenthèses
  • (kachkanki yachaj) : c'est toi qui es l’élève.
  • (kachkani yachaj) : c'est moi qui suis l’élève
  • (kachkanki kuyaj) : c'est toi qui es l’amant.
  • (kachkani kuyaj) :
  • (kachkanki takij) : c'est toi qui es ….
  • (kachkani takij) :

Regle

Règle 50 : Le suffixe CHU
Le suffixe CHU placé à la fin d'un nom ou d'un pronom exprime une interrogation :
CHU: est ? , est-il ? , est-elle ?

Exemples :
(tanta, rantiy ) tantataCHU rantinki : achètes-tu le pain ?
tantataCHU rantichkanki : es-tu en train d’acheter le pain ?
(Oscar, rimay ) OscartaCHU rimanki ? : parles-tu à Oscar ?
OscartaCHU rimachkanki ? : es-tu en train de parler à Oscar ?

Exercices :

Exercice 6 : En suivant la même structure, construire deux phrases interrogatives avec les mots suivants.

  • (mama, KUYAY), 
  • (waino,TAKIY),
  • (wasi, PURIY),
  • (pai, KUYAY),
  • (Ñojanchik, RIMAY),
  • (chacra, LLAMKAY).


Exercice 7 : Répondre, sous la forme négative et affirmative, aux questions posées dans l'exercice précédent.


Observer les structures interrogatives et leurs réponses qui suivent :

(Patrick, rimay )
Patrickchu riman ? :  Est-ce Patrick qui parle?
ari, Patrickmi riman : Oui,  C’est Patrick qui parle
(Marie, takiy )
Mariechu takin ?  : Est-ce Marie qui chante?
ari, Mariemi takin : Oui,  C’est Marie qui chante
(Alain, tiyay )
Alainchu tiyan ? : Est-ce Alain qui chante?
ari, Alainmi tiyan :  Oui,  C’est Alain qui chante


Excercice 8 : Construire les phrases interrogatives correspondant aux deux mots entre parenthèses et en donner les réponses.

  • (mama, KUYAY), 
  • (pasña,TAKIY),
  • (Françoise, PURIY),
  • (urpi, PAWAY),
  • (pai, RIMAY),
  • (pani, LLAMKAY).

Regle

Règle 51 : Le suffixe CHU placé à la fin d'un verbe, conjugué ou non, exprime aussi une interrogation.

Exemple : TAKIY: chanter

takinCHU Béatrice ? : (au présent simple) Est ce que Béatrice chante ?
ari, takinmi : oui,elle chante
takichkanCHU Béatrice ? : (au progressif) Béatrice est-elle en train de chanter ? ?
ari, takichkanmi : oui elle est en train de chanter

Exemple avec le verbe RIY : aller :

rinCHU Jean ? : (au présent simple) il s’en va Jean?
ari, rinmi  oui,il y va
richkanCHU Jean ? : (au progressif) Jean est-il en train de s’en aller ?
ari, richkanmi :  oui, il est en train de s’en aller

Exemple :

takinkuchu Juanwan Oscar ? : (au présent simple)  Juan et Oscar chantent-ils?
ari, takinkum : oui, ils chantent
takichkankuchu Juanwan Oscar ? : (au progressif) Juan et Oscar sont-ils en train de chanter?
ari, takichkankum : oui, ils sont en train de chanter


Exercice 9 : Construire une question et une réponse avec chaque couple (sujet, verbe)

  • (asiy, Juan)
  • (mikuy, jam)
  • (mikuy, paikuna)
  • (Llamkay, Maria et Karlos)
  • (rimay, ñojanchik)


Exercice 10 (complémentaire) : Construire 2 phrases libres avec chacun des adjectifs suivant en utilisant un verbe quelconque de la liste :

mosoj : neuf KUYAY
mauka : ancien TAKIY
karu : loin PURIY
jechpa : proche PAWAY
machu : vieux RIMAY
waina : jeune LLAMKAY

Taki : Chanson

LLIUMI KUTINCHIK TOUS REVIENNENT
(valse péruvienne)
Lliumi pajarisjanchikman Nous tous revenons
KutimunchikA la terre où nous sommes nés
Imasumaj intip akchin kuchunchik Au charmant coin incomparable de son soleil
Lliumi tiyarisjanchikman au coin où nous avons vécu
kutimunchik Nous tous revenons
Chaipim wailluy Là où a fleuri plus d’un amour
juk kutipas waitamun
chullan kai sapa sachapa llantuchampi Sous l’ombre solitaire de chaque arbre du silence
jaika kutim kuska musparikunchik Combien de fois mettons nous à rêver ensemble
lliu kutinchik maimi wiñarisjanchikman Nous tous revenons où nous avons grandi
kuyakui pachañataj kutimunchu Mais le temps de l’amour ne revient plus

(le reste de la chanson est dans le chansonnier du même auteur)

VOCABULAIRE de la chanson

lliumi Nous tous
pajariy naître, levée du jour
pajarisjanchikman où nous sommes nées
kutimunchik nous revenons
imasumaj quel beauté!, incomparable
intip du soleil, venant du soleil
akchin sa lumière, son éclairage
kuchunchik notre coin
imasumaj intip akchin kuchunchik notre charmant coin incomparable ensoleillé
tiyarisjanchikman où nous avons vécu
kutimunchik Nous revenons
chaipim c’est là bas
waylluy aimer, caresser, l’amour
juk kutipas une fois, une fois encore
waitamun il fleuri
chullan kai solitaire, être seul
sapa sachapa de chaque arbre
llantuchampi ombre
llantuchampi à son ombre
kuska ensemble
jaika kutim kuska combien de fois ensemble
musparikunchik nous rêvons
kutinchik nous revenons
wiñarisjanchikman où nous avons grandit
kuyakui pachañataj mais le temps de l’amour
kutimunchu il ne revient pas

leçon précédente leçon leçon suivante