Auteur Maximiliano Duran

Leçon 8

appuyer sur le bouton en vert pour écouter les voix

Dialogue 4

IMATATAJ RURACHKANKI : Qu’est-ce que tu es en train de faire

Personne 1 : Imatataj rurachkanki ?
(ymatatar RouRatchanky)
qu'est-ce que tu es en train de faire ?
Personne 2 : ñoja rimachkani
(gnora rymatchkany)
je suis en train de parler
Personne 1 : Karlosja imatataj rurachkan?
(kaRlosra ymatatar RouRatchkan)
qu'est-ce que Karlos est en train de faire ?
Personne 2 : Karlosja asichkan
(KaRlosra assytchkan)
Karlos est en train de rire
Personne 1 : waujekikunaja imatataj rurachkanku ?
(ouaourekykounara ymatatar RouRatchkankou)
qu'est-ce que tes frères sont en train de faire ?
Personne 2 : paikunaja takichkanku runasimipi
(paikounara takytchkankou Rounassymypy)
ils sont en train de chanter en quechua
Personne 1 : wainotachu takichkanku ?
(ouaïnotatchou takytchkankou)
sont-ils en train de chanter un waino ?
Personne 2 : ari wainotam, runasimipi
(aRy ouaïnotam, Rounassymipy)
oui, c'est un waino, en quechua.

Vocabulaire :

Ima que
Imatataj qu'est-ce que
rurachkanki en train de faire
waino chant, danse et musique des andes
ari oui
tachu (suffixe) à, est-ce que, à lui, à elle, au, par

Exemples :

wainotachu takinki chantes-tu le waino?
Paristachu rinki vas-tu à Paris?
Arturotachu rimanki est-ce que tu parles à Arturo?

Verbes :

  • ruray : faire (racine RURA)
  • takiy : chanter (racine TAKI)
  • rantiy : vendre (racine RANTI)
  • puriy : marcher, se promener (racine PURI)
  • asiy : rire (racine ASI)
  • mikuy : manquer (racine MIKU)
  • kuyay : aimer (racine KUYA)
  • munay : vouloir, désirer, envier (racine MUNA)

Grammaire

CONJUGAISON DES VERBES AU PRESENT DE L’INDICATIF, à la forme progressive.

(Le présent en la forme progressive, saisit un instant à l'intérieur de l'événement, après son début et avant sa fin.)

Verbe : RURAY (faire), racine: RURA

Regle

Règle 42 : Pour former le présent indicatif, présent progressif en anglais ou espagnol, on place entre la racine du verbe et la terminaison de la conjugaison au présent le suffixe "CHKA" «en train de».

(Ce temps est très utilisé en Quechua.)

  • ñoja ruraCHKAni :  je suis en train de faire
  • ñojanchik ruraCHKAnchik : nous sommes en train de faire
  • jam ruraCHKAnki : tu es en train de faire
  • jamkuna ruraCHKAnkchik : vous êtes es en train de faire
  • pai ruraCHKAn  :  il est en train de faire
  • paikuna ruraCHKAnku : eux sont en train de faire
  • chai ruraCHKAn :  il est en train de faire
  • chaikuna ruraCHKAnku : ils sont en train de faire


Exercice 1 : Conjuguer les verbes ASIY, PURIY, TAKIY, RIMAY au présent de l’indicatif (progressif)


Structure gramaticale

Regle

Règle 43 : L'interrogation "que" , "qu'est-ce que", est construite à l'aide du suffixe IMA (que, quoi) complété par le suffixe «ta» ou «»

Avec le suffixe TA  pour le présent :
IMATA : que, qu'est-ce que, utilisé en général pour les interrogations du présent.
Avec le suffixe TATAJ pour le progressif :
IMATATAJ : qu'est-ce que. en train de, très utilisé pour les formes interrogatives au présent de l'indicatif, présent progressif.


Forme interrogative simple :
Regle

Règle 44 : En quechua dans les formes affirmatives et à la forme progressive, les pronoms peuvent être sous entendus.

Par exemple :

  • Imata rurani : que fais-je imata
  • ruranchik ? : que faisons-nous?
  • imata ruranki  imata rurankichik ?
  • imata ruran imata ruranku ?


Forme interrogative avec l’ indicatif (progressif)

Regle

Règle 45 : De même à l’indicatif, les pronoms peuvent être sous-entendus, la phrase conservant la même signification. Le présent de l’indicatif progressif est plus régulièrement utilisé dans la conversation quotidienne .

Par exemple :

  • imataTAJ ñoja rurachkani : que suis-je en train de faire ?
  • imataTAJ ñojanchik rurachkanchik ? : que sommes nous en train de faire ?


Exercice 2 : traduire ces questions

  • imataTAJ jam rurachkanki ?
  • imataTAJ jamkuna rurachkankichik?
  • imata TAJ pai rurachkan ?
  • imataTAJ paikuna rurachkanku ?
  • imataTAJ chai rurachkan ?
  • imataTAJ chaikuna rurachkanku ?


Exercice 3 : Afin de bien mémoriser la structure de la forme indicative, répondre aux questions en suivant le modèle :

1 : imatataj rurachkanki ?

(tanta, mikuy)

R: tantata mikuchkani ( en train de manger du pain)

(papa, mikuy)

R : papata mikuchkani

(papa, rantipakuy)

R : ...

(waino, takiy)

R : ...

(taita rimaikuy)

R : ...

(yachachij, rimay)

R : ...

(Ricardo, rimaikuy)

R : ...


2 : imatataj Marcelo rurachkan ?

(rantiy, tanta)

R: Marcelo rantichkan tantata (Marcelo est en train d'acheter du pain)

(takiy, waino) imatataj Marcelo takichkan ?

R: Marcelo takichkan wainota

(mikuy, papa)

R: ...

? (mikuy ,juk tantata)

R : ...

? (mikuy , iskai papata)

R : ...

? (rantiy, papa)

R : ...


3 :imatataj ñojanchik rurachkanchik ?

(mikuy , tanta)

R : ñojanchik tantata mikuchkanchik

(yupay, tanta)

R : imatataj ñojanchik yupachkanchik?

(rimay, yachachij) ?

R : ...

(takiy, iskai waino) ?

R : ...


4 : pitaj takichkan ? (qui est en train de chanter) ?

(pai)

R : pai takichkan (il est en train de chanter)

(ñojanchik)

R : ... (nous sommes en train de chanter)

(jam)

R : ... (tu es en train de chanter)

(paikuna)

R : ... (ils sont en train de chanter)


5 : pitaj yupachkan (qui est en train de compter) ?

(Liliana)

R : Lilianam yupachkan. (Liliana est en train de compter)

(ñojanchik)

R : ... (nous sommes en train de compter)

(jam)

R : ... (tu es en train de compter)

(paikuna)

R : ... (ils sont en train de compter)


6 : pitaj mikuchkan ? (qui est en train de manger)?

(Liliana)

R : ... Lilianam mikuchkan. (Liliana est en train de manger)

(ñojanchik)

R : ... (nous sommes en train de manger)

(jam)

R : ... (tu es en train de manger)

(paikuna)

R : ... (ils sont en train de manger)


7 : pitaj purichkan ? (qui est en train de marcher) ?

(Liliana)

R :Lilianam purichkan. (Liliana est en train de marcher)

(ñojanchik)

R : ... (nous sommes en train de marcher)

(jam)

R : ... (tu es en train de marcher)

(paikuna)

R : ... (ils sont en train de marcher)

Taki : chanson

IPAKARAIPI YUYAYKUNA : SOUVENIRS DE YPAKARAI
Rimaikuna: Zulema de Mirkin Texte: Zulema de Mirkin
Takii : Demetrio Ortiz Musique : Demetrio Ortiz
Tikrai : M. Duran
Rejsinakurjanchik llaki tutapi Une triste nuit nous nous sommes connus
Anjas Ipakarai patachampi près du lac bleu d’ Ipacarai
Llakita takinki ñanninta rispa Triste tu chantais sur le chemin
Guarani mauka takikunata de vieilles mélodies en Guarani
Takirisjaikipa miski kayninwan Sous le charme de tes chansons
Jampaj waylluyniimi wiñaririn Renaissait en moi mon amour pour toi
Chai killajuntalla tutachamanta à partir de cette belle petite lune nuit de pleine
Yuraj makichaiki joñiriwan de tes blanches mains j’ai senti la chaleur
Kuyayninta jowan luluykipi qui avec leurs caresses m’ont donné l’amour

(le reste de la chanson est dans le chansonnier du même auteur)

Vocabulaire de la chanson

rejsinakurjanchik on s’est connus
llaki tutapi Une triste nuit 
rejsinakurjanchik llaki tutapi Une triste nuit nous nous sommes connus
anjas bleu
patachampi au bord de
anjas Ipakarai patachampi près du lac bleu d’ Ipacarai
ñanninta sur le chemin
rispa en allant
llakita takinki ñanninta rispa Triste tu chantais  en allant sur le chemin
mauka vieilles, anciennes
takikunata les chansons, les mélodies
mauka takikunata de vieilles mélodies en Guarani
takirisjaikipa de ce que tu chantais avec charme
miski sucré, charmant, doux
kayninwan avec son être
takirisjaikipa miski kayninwan Sous le charme de tes chansons
Jampaj pour toi
waylluyniimi mon amour, mes adorations
wiñaririn renaissent, s’accroissent, grandissent
Jampaj waylluyniimi wiñaririn Renaissait en  moi mon amour pour toi
killajuntalla la seule pleine lune, une pleine lune
tutachamanta de cette petite nuit là, à partir de cette petite nuit là,
chai killajuntalla tutachamanta à partir de cette belle petite nuit de pleine lune
yuraj blanc, blanche
makichaiki tes petites mains
Joñiy chauffer, réchauffer
joñiriwan me chauffent, me réchauffent
yuraj makichaiki joñiriwan de tes blanches mains j’ai senti la chaleur
kuyayninta son amour, ce qu’elle (il) m’aime
joway me donner
jowanme donne
luluy caresser
luluykipi dans tes caresses
kuyayninta jowan luluykipi qui avec leurs caresses m’ont donné l’amour

leçon précédente leçon leçon suivante