Auteur Maximiliano Duran

Leçon 7

appuyer sur le bouton en vert pour écouter les voix

Dialogue 3

Iskai warmakuna rimanku : Deux enfants parlent

Personne 1 : jaikataj ñawiki ?
(raïkatar gnaouiky)
combien d'yeux as-tu ?
Personne 2 : iskaimi, iskai yanañawim, jampaja ? jaikataj kiruyki ?
ils sont deux, deux yeux noirs, et toi ? combien as-tu de dents ?
Personne 1 : kimsachunkaiskainiyujmi (un seul mot) yuraj kirukuna
32 dents, elle sont blanches
Personne 2 : ñojapa senjaija jatunmi, senjaikija ?
mon nez est grand et ton nez ?
Personne 1 : senjaija taksam, simiipas taksam
mon nez est petit, ma bouche est petite aussi
Personne 2 : jampa chukchaikija jatunmi, ñojapa chukchaija taksallam
tes cheveux sont longs, tandis que mes cheveux sont courts.

Vocabulaire :

Jaika
(raïka)
combien
ñawi
(gnaoui)
oeil, yeux
kiru
(kyRou)
dent
yana
(ïana)
noir
yuraj
(ïouRar)
blanc, blanche
senja
(ssenra)
nez
Jatun
(ratoun)
grand(e) long(gue)
taksa
(takssa)
petit(e), court(e)
simi
(ssymy)
bouche
chukcha
(tchouktcha)
cheveux

Regle

Règle 38 : On construit aussi une phrase interrogative en ajoutant le suffixe "JA" à la fin du nom, pronom ou verbe, et, TRES IMPORTANT, à la prononciation, on accentue sur le A de la dernière syllabe, pour montrer que la forme est interrogative.

Exemples :

  • jamJA : et toi ?
  • wasiJA ? : et la maison ?
  • paiJA ? : et lui ?
  • ñojanchikJA ? : et nous ?
  • ñojapaja? : et le mien ?
  • jampaJA ? : et le tien ?


Exercice 1 : Exercez-vous avec quelques pronoms et noms que vous avez rencontrés au cours des leçons précédentes (mayu, urpi, ñawi,...).

Comparaisons :

Regle

Règle 39 :
MAIS !!!
Si on ne met pas l'accent sur le A de "JA" , c'est à dire, si l'on prononce le mot avec l'accent grave, "JA" est alors traduit par TANDIS QUE ou ALORS QUE (opposition ou simultanéité).

Exemples :

Observer les différentes utilisations de "JA" ( question) et de "JA" (opposition) dans les phrases suivantes.

1a.- ñoja rimani kechwata, jamJA ?
je parle quechua et vous (toi) ?
1b.- ñoja rimani kechwata, jAmja francesta
je parle quechua tandis que tu parles français

2a.- jampa senjaiki taksa, ñojapaJA ?
ton nez est petit et le mien ?
2b.- jampa senjaiki taksa, ñojapaja jatun
ton nez est petit alors que le mien est grand

Remarque

Attention : Pour ACCENTUER l'opposition, on utilise le suffixe «ñataj» au lieu de "ja".
Dans ce cas on va trouver qu’on ajoute "ja" au premier sujet et le suffixe «ñataj» (TANDIS QUE ) au deuxième sujet.

3a - jampa senjaiki taksa, ñojapañataj jatun
ton nez est petit alors que le mien est grand
3b- jampa senjaikija taksa, ñojapañataj jatun
ton nez est petit alors que le mien est grand

4a.- mamaiki apamun 4 tantata, ñojapaja kimsata
ta maman apporte 4 pains, et la mienne 3
4b.- mamaiki apamun 4 tantata, ñojapañataj iskaita
ta maman apporte 4 pains alors que la mienne 2

5a- taitaiki apamun 4 papata, ñojapañataj iskaita
ton père apporte 4 pommes de terre alors que le mien 2
5b- taitaikija apamun 4 papata ñojapañataj iskaita
ton père apporte 4 pommes de terre alors que le mien 2

6 a) ñoja rimani kechwata, jamñataj francesta
je parle quechua tandis que tu parles francais
6 b)- ñojaja rimani kechwata, jamñataj francesta
je parle quechua tandis que tu parles français


Exercice 2 : Construire quelques phrases interrogatives selon la même structure que les exemples ci-dessus, par exemple : Juan rin wasinman, jamja ? (traduire)


Exercice 3 : Construire quelques phrases comparatives selon la même structure que ci-dessus avec les verbes riy, kay, rimay, yachachiy, rantipakuy, les chiffres 5, 8 ,3 et les noms wauje, taita, pani, simi, chukcha.


Pour pratiquer dans la classe :

  • ñoja rantini 4 tantata, jamja ?
  • ñoja rantini 10 tantata, jamja ? . . .
  • taitai rantin 4 tantata, Karlosja iskaita, . . .
  • Martaja rantin 5 tantata Karlosñataj iskaita, . . .

appuyer sur le bouton en vert pour écouter les voix

Les adjectifs

Regle

Règle 40 : Dans une phrase l'adjectif se place devant le nom qu'il qualifie. Il est invariable.

Adjectif Opposé
yana noir(e) yuraj blanc(he)
taksa petit(e) jatun grand(e)
wera gros(se) tullu mince
suytu allongé(ée) ruyru (suntur) rond
achka beaucoup aslla peu
allin bon mana allin pas bon, mauvais
sumaj jolie mana sumaJ pas jolie, laide
mosoj neuf mauka ancien
karu loin jechpa proche
ñaja il y a un moment unai longtemps, durée
kunan maintenant chaimanta aprés
punchau jour, clarté tuta (chisi) hier soir ou nuit
kunan punchau aujourd'hui pajarin demain
kunanwata cette année jainawata l'année dernière
achikiay l'aube, faire jour tutaykuy au coucher du soleil
machu vieux waina Jeune
jainapunchau hier mincha après demain
tuta nuit, obscurité tutayay faire nuit, obscurcir, nuit
wata l'année jainiwata l'année avant la dernière
jaininparaj ça fait longtemps kunannirajlla il y a peu de temps
sapa kuti toujours, continuant juk kutilla seulement une fois
jaini punchau avant hier
unayay se retarder


Exemples :
  • yana chukcha : cheveux noir
  • yuraj wasi : maison blanche
  • taksa mama : dame petite
  • jatun simi : bouche grande
  • taksa mamakuna : les petites dames
  • taksa ruyru tantakuna : petits pains ronds
  • taksa ruyru yuraj tantakuna : petits pains blancs ronds


Exercice 1 : Ecrire l'expression opposée pour chaque phrase de l'exemple précédent.


Exercice 2 :Construire cinq phrases selon la même structure avec les noms quechua :
taita, simi, paikuna, ñojanchik, nawi et les articles de la liste plus haut


Exemple : ñojapa taksa wasii ...

Regle

Règle 41 : Il n'existe pas toujours dans le vocabulaire un mot exprimant le contraire d'un adjectif (parce qu'il a disparu ou qu'il n'existe pas).

On peut alors exprimer le contraire en faisant précéder l'adjectif de la négation "manam" ou "mana".

"MANAN" : NON (négation)

Remarque

Attention : "MANA": PAS (négation devant un adjectif, un verbe ou un nom)

Exemples :
  • Sumaj : joli
  • mana sumaj: moche
  • Allin : bon
  • mana allin : mauvais


Exercice 3 : Construire 6 phrases opposées selon les exemples suivants :
sumaj warmi : femme joliemana sumaj femme laide


Exercice 4 : Répondre aux questions en utilisant les mots entre parenthèses.
  • Jaika tanta ? (kimsa) kimsa tanta
  • Jaika taita ? (pichja) pichja taita
  • Jaika taita ? (sojta)...
  • Jaika taita ? (janchis)...
  • Jaika taita papa? (chunka)...
  • Jaika ñawi ? (2)...
  • Jaika kiru ? (30)...
  • Jaika chukcha (achka)...
  • Jaika mama? iskai taksa mamakuna (2 petites dames)
  • Jaika mama ? (2 dames grandes)
  • Jaika taita ? (2 messieurs grands)
  • Jaika taita ? (3 messieurs gros)
  • Jaika taita ? (4 messieurs minces)
  • Jaika uma ? pichja yana umakuna (5 têtes noires)
  • Jaika yachaj ? sojta sumaj yachajkuna

Taki : chanson

Llakillañam venecia : Que c’est triste venise
Tikrai : M. Duran Auteur : Charles Aznavour
Llakillañam Benesia Que c'est triste Venise
Kuyakui wañuptin Au temps des amours mortes
Llakillañam Benecia Que c'est triste Venise
Mana kuyai kaptin Quand on ne s'aime plus
Rimaitapas munaspa On cherche encore des mots
Amiyllañam aminchik Mais l'ennui les emporte
Wajanayawaptimpas On voudrais bien pleurer
Weje sutunñachu Mais on ne le peut plus
Llakillañam Benecia Que c'est triste Venise
Wampuchakunallapas Lorsque les barcarolles
Jatun upallaillata Ne viennent souligner
Yuyarichiwanchik Que des silences creux

(le reste de la chanson est dans le chansonnier du même auteur)

Vocabulaire

llakitriste peine
llakillañam que c'est triste
kuyakuy aimer, câliner
kuyakui l'aimer, le câlin
wañuptin quand il meurt
kuyakuy wañuptin Au temps des amours mortes
mana kuyai kaptin Quand on ne s'aime plus
rimaitapas munaspa on cherche encore des mots
amiyllañam aminchik mais l'ennui les emporte
wajanayawaptimpas on voudrais bien pleurer
weje sutunñachu mais on n’a plus des larmes
wampu barque, bateau
wampuchakunallapas lorsque les barcarolles
watun upallaillata un grand silence seulement
yuyarichiwanchik ils nous font souvenir
leçon précédente leçon leçon suivante